Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 21:19

Elle avait des bleus à l'âme....le ciel avait lâché ses chevaux , la pluie tombait fine et battait  ses paupières.Elle marchait sans doute depuis longtemps dans cette saison désordre de son coeur ..

"Tu ne me plais plus " pensa t-elle, c'était si simple cette phrase lâchée là comme ça au milieu de sa déroute. PHOTO0-1.JPG

Alors elle poussa la porte brusquement certaine que déja les regards s'étaient portés sur elle..Il y avait dans le bar quelques messieurs attablés devant un verre dont ils regardaient  de temps en temps la couleur juste comme ça pour se donner une contenance.Ouvriers, retraités , tous fascinés par le grand téléviseur qui trônait au centre de la pièce et où trottaient les chevaux du merveilleux tiercé gagnant qu'ils attendaient tous .

"Le rêve passe" pensa t-elle tout en commandant très vite un alcool pour tuer sa peur et sa solitude.Ce n'était pas coutumier , d'ordinaire c'était plutôt menthe à l'eau mais aujourd'hui  le "tu ne me plais plus " lui donnait des ailes .Au fond la serveuse lavait la salle découvrant ses jambes fortes  et potelées , elle aperçu même un morceau de dentelle tant la jupe avait remonté. Alors elle se sentit seule , abandonnée , certaine que demain ne serait jamais plus comme avant et ceci même si....Elle sentit une fois de plus cet impérieux besoin d'en finir."Mourir" dit-elle en portant le verre à ses verres, lâcher prise pour toujours .

 

Elle tenta de s'intéresser à ce qui se passait dans la salle , quelques messieurs bien de leur personne , costumés et gantés plaisantaient sur le Président flamby du moment, des notables sans aucun doute ..Au fond du café un petit couple se tenait la main en se buvant des yeux , la fille avait de longs cheveux de sirène et des yeux qu'elle aurait aimé peindre.Elle se mit à envier ce bonheur qu'elle sentait déja si fragile pourtant.Question d'époque ,tout se jetait si vite maintenant.Elle sentit au fond d'elle cette fracture et le désarroi causé par ce monde infidèle dont hélas elle en était un des maillons.Elle avait été fidèle, entière,  mais à quel prix! Elle en aurait le goût amer jusqu'à la fin de ses jours.Alors elle sentit son regard comme ça posé sur elle.Il venait d'entrer avec son pas de fauve , jeune et sûr de lui.Il la regarda cherchant à capturer son regard ,alors  elle le trouva beau simplement comme ça dans le reflet de la glace.Elle se leva , jeta trois sous sur le comptoir , ramassa la monnaie et sous les rires gras elle sortit.

Dehors le ciel était lourd tout comme l'était son coeur...... Textes protégés 

Partager cet article

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Joelle
  • : Astéroide B612 , Blog filant au gré de mon imaginaire ...de ce que j'entends , je ressens ou je lis parfois...Rien qu'un ciel celui des maux et des mots...
  • Contact

Texte Libre


VOT

Recherche

Texte Libre


Découvrez !