Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 18:19
On y parle d'étoiles et surout le très beau  diaporama de Marc  Chagall


"Under your white stars", a prayer-lyric, written by Israeli-Yiddish poet Abraham Sutsever, the bard of the Vilna Ghetto.


Unter dayne vayse shtern
Shtrek tsu mir dayn vayse hant
Mayne verter zaynen trern
viln ruen in dayn hant
Ze, es tunklt zeyer finkl
In mayn kelerdikn blik
Un ikh hob gornit kayn vinkl
Zey tsu shenken dir tsurik

Un ikh vil dokh, got getrayer
Dir fartroyen mayn farmg
Vayl es mogt in mir a fayer
Un in fayer mayne teg
Nor in kelern un lekher
Veynt di merderishe ru
Loyf ikh hekher, iber dekher
Un ikh zukh, vu bistu, vu?
Nemen yogn mikh meshune
Trep un hoyfn mit gevoy
Heng ikh a geplatste strune
Un ikh zing tsu dir azoy
Unter dayne vayse shtern
Shtrek tsu mir dayn vayse hant
Mayne verter zaynen trern
viln ruen in dayn hant
Ze, es tunklt zeyer finkl
In mayn kelerdikn blik
Un ikh hob gornit kayn vinkl
Zey tsu shenken dir tsurik

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 23:40
Je n'avais pas le moral , rien de tel qu'un doudou tricoté main pour s'occuper un peu l'esprit et l'empêcher ainsi de dériver vers des lieux de mauvaises pensées...Alors je l'ai tricoté cette petite danseuse et elle danse la Vie..La Vôtre , la mienne aussi et surtout elle a occupé mon esprit pendant deux jours complets..
Je suis dans la Vie et dans la bataille et ce doudou j'aimerais bien qu'il devienne le premier d'une série que je souhaiterais réaliser pour des enfants et les mettre en ligne qui sait...
Je voulais juste vous dire que j'ai eu beaucoup de joie à la réaliser et que je suis consciente de la chance que j'ai d'être avec vous ...en train de danser ma Vie.........
Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 23:38
Pour trouver un gentil Prince Prenez un petit marché du dimanche
Mettez une jolie tenue de printemps, Un sourire gracieux ainsi que Le regard velours d'une autruche.
 Regardez dans toutes les directions avec attention....

Soit le Prince est là, alors vous vous approchez doucement pour ne pas l'effrayer,
Il pourrait avoir peur et vous prendre pour un serpent.
Soit le Prince n'est pas là et dans ce cas vous poussez un long soupir de tristesse
 Et aussitôt Cupidon qui a toujours une oreille à la traîne vous entend.
Et vous envoie sur le champs le Prince dont vous rêvez.





Alors prenez votre plus beau sourire Et regardez le droit dans les yeux
Si vous vous sentez flotter au fond de ses yeux C'est que c'est bien lui votre Prince



Textes protégés
Sinon passez votre chemin et attendez le prochain marché.

Pour une certaine petite demoiselle qui se reconnaîtra !
Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 22:38
Dans le creux mes mains ma vie et l'espoir au bout de mes doigts. Ton souffle et ton envie posée sur moi là simplement contre nos solitudes .Ce pourrait être un oiseau ce petit morceau de vie en construction, un flou, quelques aspérités et cette musique du cœur éponge que je subis plus que ce que je ne réinvente.
Je vis dans un chemin pris sans une aube, un chemin qui part de mon cœur et qui me mène vers le cœur du monde. Mais vois-tu ce chemin est si long que parfois j'erre des jours sans trouver ce petit plus qui me fera avancer et trouver un peu de lumière .Mais j'aime quand même ce chemin car c'est celui qui me laisse voir ....
Les vagues de mon cœur inondant des rivages trop connus,
Les soleils de la Vie sur mes jours sur mes rêves aussi,
Et dans le soir couchant l'espoir d'un nouveau réveil
D'un nouvel envol vers d'autres ciels.
Si tu savais ma vie tu n'aurais jamais peur
Si tu savais mes peurs tu aimerais ta vie
Plus encore ....
Mais tu vis dans ton monde solaire et inconscient de ce qui t'entoure
Mais tu vis en soleil et toujours en voleur
Semant sur mes jours un fiel délicatement dosé
Dans le creux de mes mains ma vie et ton regard glaçant de froid.
Regarde il gèle....



Textes protégés
Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 21:02
PHOTO DU CHAMP DE VILLENEUVE SUR BELLOT CE MATIN ;-))Textes protégés

] Elle est encore venue de très loin, on ne l'attendait pas où si peu...Et puis doucement, comme une magicienne à petits flocons elle a endormi le paysage .Flocons de velours tout doucement posés sur les clochers, les champs, les chemins et les arbres et les peines aussi...
Elle est venue de très loin sur son char blanc semant généreusement par fin poudrage tout ce qui faisait le paysage, lentement tout en silence avec grâce et légèreté dans une frénésie que je lui connais peu .Alors j'ai dit merci simplement, merci pour ce baume posé sur mes jours, sur cette neige que j'attends chaque hiver avec la même inquiétude .Viendra-t-elle ou ne viendra-t-elle pas, sera –t-elle là pour janvier, question que je me pose alors que je l'attends comme une célébration.

Plus un souffle dans la lente danse des flocons, le paysage s'est emmitouflé dans une étrange écharpe blanche tandis que virevoltaient les flocons.
Alors j'ai pris mon coeur par la main et l'ai habillé de fête car il était morose ces temps ci. Mon coeur et moi sommes partis vers les chemins, il est devenu tout joyeux ce coeur, enfin elle est là ! Je le sentais battre à tout rompre dans ma poitrine. Il disait je suis vivant et battant en toi tandis que celle que tu attends virevolte de tous côtés à tort et à travers de toute convention, en pure anarchie comme tu aimes qu'elle tombe.
.Vivement elle a touché mon visage avec ses doigts gantés de blanc, quelques flocons sur le nez et puis dans les cheveux et surtout cette chaleur venue du froid....Une combustion douce mais vive, une magie venue pour me mettre le coeur en fête .Alors j'ai senti la vraie vie, le silence de nos âmes et la douceur de ce que j'attends chaque hiver avec la même ferveur.

Puis elle est repartie la reine des neiges, laissant derrière elle l'immaculé, le silencieux, et ce qu'il y a d'enchantement dans sa visite...Alors apaisée j'ai senti en moi refleurir l'espoir, elle est venue juste pour un jour mais dans ce jour je vais puiser de quoi brûler encore quelques temps et mordre les jours avec avidité.
Je n'ai pas dit merci à celui qui me l'a envoyée...alors merci de tout cœur !







Un très beau texte de JACQUES BREL: IL NEIGE SUR LIEGE

Il neige sur Liège
by Jacques Brel
Il neige il neige sur Liège
Et la neige sur Liège pour neiger met des gants
Il neige il neige sur Liège
Croissant noir de la Meuse sur le front d'un clown blanc
Il est brisé le cri
Des heures et des oiseaux
Des enfants à cerceaux
Et du noir et du gris
Il neige il neige sur Liège
Que le fleuve traverse sans bruit

Il neige il neige sur Liège
Et tant tourne la neige entre le ciel et Liège
Qu'on ne sait plus s'il neige s'il neige sur Liège
Ou si c'est Liège qui neige vers le ciel
Et la neige marie
Les amants débutants
Les amants promenant
Sur le carré blanchi
Il neige il neige sur Liège
Que le fleuve transporte sans bruit

Ce soir ce soir il neige sur mes rêves et sur Liège
Que le fleuve transperce sans bruit

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 15:35
Vers ton pays d'Imaginaire
Enfant ta vie s'envole et s'illusionne.
Tout est départ et sans horaire
Dans cette valse dansée démone.
Et si tes yeux écarquillés
Parlent de fées et de dragons
C'est que tu cherches à accrocher
Les fils du rêve à ta maison.
Preux chevalier ou vaillant tigre
Tu rêves toujours et t'émerveille
D'un oiseau d'or, d'une princesse                          
Qu vivent en toi tout en sommeil.
Textes protégés

Entre deux rêves c'est l'illusoire
Nez en rosée dans les nuages
Entre deux rêves c'est le voyage
Entre deux mondes qu'on ne sait voir.

Alors tu danses seule et légère
Dans tes histoires que tu t'inventes
Pour que ta vie qui est sur terre
Délivre tes jours de ce qui hante.
Vers ton pays d'imaginaire
Je te regarde les yeux brillants
Car si les fées sont des mystères
Tes rêves vois-tu sont si chantants.


Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 01:25
Pour apprivoiser mes peurs me glisser dans cet hiver froid, laisser pleurer les années lumières, et regarder ce ciel où je ne vois plus passer que des oiseaux noirs ...Si je te disais ce qu'est la peur, la peine d'un départ et le souvenir de deux grands yeux transparents où je me suis baignée quelques secondes détournant mon regard pour ne pas éclater en sanglots, peu fière de moi et si lâche ...

Sur des sentiers je cours échevelée traquant ce que je ne sais plus faire vivre et que l'on nomme l'espoir.
Sentier d'un paysage enneigé où ma fièvre règne en souveraine
Et si je revêts maints manteaux pour combattre froidure,
Je sens si fort le froid que mes yeux se perdent dans l'obscur.
Plus de ces grands oiseaux roses qui déchiraient mon ciel
Ce soir plus de rose en épines coquette dans le soleil,
Je vis de souvenirs, visages évanouis êtes –vous en sommeil ?
Près de mon cœur vous valsez sans pareil,
Et si je vous rappelle à chaque heure de ma Vie                                                     
C'est pour combattre l'effroi de ce qu'il nous ravit.Textes protégés
Celui qui fait de nous de fières combattantes
Jusqu'au jour où l'on baisse les armes un soir tout désespoir.

Ce que j'ai gardé de toi tu ne le sauras pas,
Toi mon amie partie si loin de tout.
Ce que je n'ai su faire pour toi je ne l'oublierai pas,
Rassurer ton pauvre corps torturé de douleurs,
Rayonner de bonheur calmant doucement ta peur.
J'ai caressé tes cheveux mais j'étais bien impuissante
Devant ton regard cherchant déjà l'ailleurs.
Ce que tu m'as donné petite âme si douce
C'est ta révolte masquée dans tes jours de torture.
Ce que j'ai gardé en moi c'est ton baiser à l'oiseau,
Celui que tu donnas pour m'apprendre la patience
Tandis que voletant il te donnait des ailes,
Et que tes yeux illunés rayonnaient de confiance.
Ce que je garde de toi non tu ne le sauras pas
Ce sont des souvenirs dis –moi es-tu bien arrivée,
T'a-t-il bien accueilli notre beau Petit Prince ?
Si oui envoie tes rires qui viennent des étoiles
Pour nous dire que là-haut c'est bien plus facile
Et que tu nous aimes toujours même dans ton exil.....
Toi tu restes en nous à jamais et ça tu le sais déjà !

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 03:36
Textes protégés
J'habite seule dans ma petite maison de solitude ...Elle pourrait être gaie mais elle ne l'est pas non pas par insatisfaction mais par chagrin, peine ou désespoir .Chacun donnera le nom qu'il veut à ma maison de solitude et je sais qu'il ne comprendra pas forcément ce que je ressens mais qu'importe après tout nous ne vivons pas tous les mêmes expériences sous les mêmes latitudes...

Pour vous dire je vis encore envers et contre tous et ceci malgré les moqueries amicales sur un astéroïde dont l'éloignement et le calme me rassurent . Et j'ai tant besoin d'être rassurée ! J'attends encore qu'un prince vienne m'abriter et me protéger avec un paravent...Il paraît que sur B612 il en existe un...C'est un enfant,il a des cheveux blonds et tout comme moi il adore les renards ,ça nous change un peu des crabes !

Dans ma maison de solitude ces temps ci les murs se lézardent, le toit prend l'eau et les fondations que je pensais solides tremblent sous les rafales, beaucoup de mes sœurs de combat se sont envolées et d'autres ont repris les armes pour tenter d'exterminer l'alien.
J'essaie de ne pas y penser mais j'y pense malgré tout, parce que ce corps dans lequel je vis n'est plus le mien et qu'il me rappelle chaque jour par ses douleurs combien la maladie m'a changée.
Pourtant, je ne suis pas à plaindre, vivante considérée en rémission je m'efforce de faire mentir les statistiques avec maestria, mais le doute est là insidieux et pesant.

Lui le redoutable vient de m'enlever la « petite combattante » qui voulait que nous essayions de devenir unique l'une pour l'autre...Elle a de ses doigts fins attrapé les fils d'or venus des étoiles, les a fermement tenus jusqu'à ce jour où, elle s'est laissée emporter vers un ailleurs que je lui sais moins douloureux après un combat terrible.
Lui, le Redoutable a encore gagné ! Elle a hissé très haut le grand voile de ses yeux pour filer épuisée et laisser là sa petite enveloppe, nous laissant incrédules et désemparés.

Alors encore abasourdie, sous le choc je m'y promène dans cette petite maison de solitude, entre les averses, les joies aussi parfois. Le temps qui passe peu à peu délave mes yeux, emmêle mes cheveux et me maintient en Vie tout en m'ayant volé quand même beaucoup de cette force qui faisait de moi une guerrière, une barbare comme j'aime qu'on le pense , écrasant la maladie sur son chemin.
Oui plus j'y pense plus je me dis qu il est venu lui, le Redoutable, avec deux pinces pour mieux me saisir, me terrasser et me coller nez à terre, peur au ventre et corps et âme explosés dans un fracas que je ne parviens pas à oublier..

La suite je l'ai vécue seule ou quasi, c'est tellement difficile pour les autres d'être à votre place et on ne peut que les
comprendre, qui en effet voudrait partager une telle horreur ? Mieux vaut se voiler un peu les yeux et penser que j'allais bien vomissante mais vaillante, maquillée et coquette ceci dans un combat dur pour moi-même et aussi contre moi-même .Surtout ne pas sombrer dans le découragement, vite regrouper mes forces et tenir la tête haute bien droite, essayer de ne pas trop les affoler ceux qui disent vous aimer .T'inquiète, on n'élit pas domicile en moi comme ça, pas de squatte ici c'est interdit, les baobabs crabes dehors » nomého « !

Alors aujourd'hui si je lève les yeux tout me paraît beau, ciel, les oiseaux, et surtout les étoiles....Parce que je sais que de là haut je peux entendre son rire, car je m'applique à l'entendre même dans l'absence .Mais si je me mets à penser dans ma maison de solitude je ne dors plus, je crève de larmes, toutes celles que j'ai accumulées dans le vieux chauffe-eau qui me sert de cœur et qui, tout rouillé rend l'âme ces jours ci depuis que la jeune amie et soeur de B612 est partie ...
Alors je regarde l'aquarium, il y a un Beta Combattant bleu et vert, il tourne et navigue dans son bocal imperturbablement. Il a de belles couleurs, celles de la vie. Il agite ses nageoires et explore son étroite petite maison en me regardant ...Il semble me dire : »La vraie vie est absente, nous ne sommes pas au monde "

On risque de pleurer un peu si on s'est laissé apprivoiser..A De ST Exupéry,Corinne tu me manques ma Puce...
Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 23:35
C'est un petit matin frais et ensoleillé , décidée je me suis levée de bonne heure...Non je ne dois pas aider le Père Noel à préparer sa hotte ni l'accompagner dans la distribution des joujoux qui sera faite demain soir dans la nuit...Je dois aller faire les achats pour le repas de jeudi car j'ai de la visite..Direction Supermarché L...... , embouteillages et bouffées d'angoisse assurée...A la question où vont tout ces gens je réponds :comme vous et moi ils vont faire leurs courses.......
Textes protégés

Le magasin un vrai soleil , lumière en tout lieux , en tout genre, je suis revenue presque bronzée , si si je vous l'assure on bronze chez L......, on arrive blanc et on ressort rouge voire presque marron si vous voyez ce que je veux dire...La tentation est grande, jouets multicolores, avalanche de produits manufacturés en tout genre et frénésie hystérique du consommateur qui ne néglige rien pour le soir de Noel.
Je traverse les allées , la tête me tourne, un pot à droite , une boite à gauche , de l'eau , du lait , chocolat pour la bûche , thé , tisanes enfin bienvenue dans le monde de la consommation car il est né le Divin enfant et ça se sait chez L......, on a tout prévu le bonnet du Père Noel , en passant par la crème pour lui épiler les mollets, au parfum pour sa barbe, au petit filet d'oranges qu'il faudra déposer dans la cheminée tout est prétexte....Mince je me rends compte qu'ils n'ont pas pensé à la bouffe pour les rennes!
Bref , j'arrive au rayon informatique TV et j'ouvre grand mes yeux.....Les dvd défilent sur les écrans de tous les côtés, je regarde Amélie , la Belle au bois dormant, E xterminator , et .....je me sauve pressée d'échapper à ce monde dont je fais partie puisque je consomme mais qui malgré tout se rend compte de nos pauvres vie de moutons dans un système de consommation conçu sans faile où presque.....

J'arrive au rayon des biscuits ,pas de monde sauf une de ces petites mamies dont nous avons tous la nostalgie...Petit chapeau sur la tête , cheveux blanchis comme neige, yeux délavés par les années...Elle est coquette , je l'observe à la dérobée....Mimi la Mamie, trop jolie avec ses ptites mains qui attrapent les paquets.Ca grouille de part et d'autre , ça chante , une chanson venue du fond du magasin , je la reconnais aussitôt , un jour mon prince viendra , un jour il me dira....B612 adore les princes , les vrais mais on en trouve plus ou alors je ne sais pas chercher, les Petits venus du ciel et là on vous prend pour une rêveuse, les gateaux alors vous passez pour une gourmande .Bref dans ma tête je me mets mentalement en osmose avec Blanche Neige et facilement me reviennent les paroles ....J'avance dans le rayon et en approchant de la Mamie j'entends soudain la plus belle chose qui soit , elle chante et pas n'importe quoi .Vous avez devinez elle attend elle aussi son Prince , en choississant ses biscuits..Délicieux le moment , dans ce monde brutes je ne pèse pas mes mots, on peut encore voir des petites mamies attendrent leurs Princes et ceci en chantant!
Je la regarde , elle me sourit et je réponds par mon plus beau sourire..J'ai presque envie de lui dire oui il ne peut que venir le Prince, vous y mettez tant de coeur , et ça fait tellement de bien de voir un peu d'humanité dans cette vie pleine reconnaissons le d'inhumanité...Mais je n'ose pas parce que j'ai peur de rompre le charme..
Les charriots se frôlent , je lui fais un petit signe de la main , elle me répond et je poursuis mon chemin vers la caisse..
Un matin pas comme les autres ce matin, dans la solitude du supermarché une jolie petite Mamie chantait l'espérance de la venue d'un Prince et elle était vraiment charmante et moi qui avait le coeur lourd je suis repartie le coeur tout allégresse.

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 02:04
C'est ta petite vie qui se meurt doucement dans un pâle temps qui s'effiloche
Tandis que l'hiver vient posant sur nous ce triste deuil tout fait de neige fraîche.
Dans nos mémoires et dans nos cœurs que restera –t-il de ta venue sur terre ?
Les pendules se s'arrêterons pas, le temps ne suspendra pas son vol, mais
Vivantes dans le jour nous repartirons vaillantes en murmurant ton prénom
Impatientes d'un nouveau jour emmitouflées dans nos souvenirs de ton souvenir.
C'est ma petite vie qui t'écrit en ce soir Marie Jo, toi qui fut bien souvent mon réconfort,
Toi qui fut aussi une Maman exemplaire, une Fille attentive, une Mamie complice
Une Impatientes Essentielles accrochée à ton rêve comme l'oiseau à son plus haut.
C'est nos petites vies qui t'entourent à présent pour ton simple voyage
Tu as tendu le fil, levé les yeux vers le ciel et l'a trouvé plus beau,
C'est vrai qu'il est plus beau car là-haut plus de souffrance
C'est vrai que nos cœurs pleurent engermés de vaillance
Celle que tu semas durant toutes ces heures où ,rieuse et bergère
Tu guidais nos cœurs et nos âmes égarés vers de bien jolis rêves.
Ceux de l'espérance nouvelle et de la foi en la gloireTextes protégés
Gloire de le vaincre lui l'horrible qui nous a tant pris
Et qui se soir repu s'endort de t'avoir pris la Vie.
Alors je dis « Aux armes « il a pris notre mère, il a pris notre soeur
Et si personne ne dit rien, ne se révolte pas il assèchera nos cœurs.
Tant nous sommes désarmées de perdre nos soldats tous vaillants
Un par un au rythme des saisons et des jours qui s'enfuient.
C'est ma petite vie qui t'écrit en ce soir Marie Jo en partance
Vers un ailleurs que j'espère myriade de lumière mais aussi de douceur.
Tu l'as tant mérité ce repos, cet envol vers l'ailleurs
Vogue tout doucement nos souffles t'accompagnent
Tu vivras en nos cœurs comme une chapelle ardente.
Ne laissant pas mourir ton nom de Combattante.
J'oubliais aussi de te dire ô combien nous t'aimions .

Repost 0
Published by Astéroide JoelleB612
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Joelle
  • : Astéroide B612 , Blog filant au gré de mon imaginaire ...de ce que j'entends , je ressens ou je lis parfois...Rien qu'un ciel celui des maux et des mots...
  • Contact

Texte Libre


VOT

Recherche

Texte Libre


Découvrez !